Je suis déçu

Hier soir, je décide de visionner « à la demande » le documentaire diffusé lundi dans l’émission « Spécial investigation »: Skinheads: à la droite de l’extrême droite. Et là, déception.

Plein de bonnes intentions concernant la dénonciation de la violence raciste des « skins » d’extrême droite, les dérives aux conséquences parfois mortelles de cette violence… Pourtant, le « docu » ne fait que survoler le sujet qu’il prétend traiter.

Quelques exemples:

1- Bien qu’issu des milieux populaires, dans ma folle jeunesse je n’étais pas organisé dans la mouvance « skin » (perso, j’étais plutôt un hardos). Pour autant, pas encore majeur, je savais que le mouvement skinhead n’était pas réductible à sa seule frange nationaliste et raciste (dénommée « Bonehead » pour les différencier des « apo » et surtout des « redskins » dont il n’est fait aucune mention. Mes potes fans de ska et de reggae, militants antifascistes convaincus ont dû s’étouffer au visionnage). Piège dans lequel tombe d’emblée le réalisateur, Stéphane Munka.

2- Une impasse pour le moins surprenante est faite dans ce documentaire: pas un mot sur les rapports entre les skins nationalistes et le hooliganisme. Euh, là y a d’l’abus. Car qu’il s’agisse de Serge Ayoub, des Identitaires (à un moment, on voit Philippe Vardon derrière Jacques Peyrat. On s’attend à quelques mots… rien), du Renouveau Français… nombreux sont les groupes ou groupuscales nationalistes qui cherchent à capter et à politiser la violence, la radicalité que certainEs expriment dans et hors les tribunes des stades.

3- Outre le face à face (cocasse, il faut bien l’admettre), entre le leader de Troisième voie et les royalistes de l’Action française, le 13 mai 2012, et la rapide évocation de quelques uns des groupes présents (dont le GUD ou l’Œuvre française), aucun travail sérieux de recherches ne semble avoir été effectué sur lesdits groupes (en Rhône-Alpes, en Picardie, en Franche-Comté…) et le pourquoi de cette manifestation unitaire devenu rendez-vous annuel (pour en savoir plus: http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2012/05/11/paris-lyon-rome-une-ultra-droite-en-pleine-agitation/). Les liens actuels (et pas seulement passé) de certains de ces groupes avec des secteurs du Front national (il est gentil Briois. Le problème est qu’il n’est pas vraiment mis en difficulté concernant le temps de parole du conseiller régional Gabriac, leader des Jeunesses nationalistes – organisation de jeunesse de l’Œuvre française qui annoncent vouloir manifester le 29 septembre prochain à Paris – sur celui du Front national en Rhône-Alpes justement) et leurs violences actuelles (et pas seulement passé) dans différentes régions de France.

4- L’analyse qui sous-tend le documentaire est que les skinheads d’extrême droite sont moribonds. Factuellement, l’analyse est erronée. A y regarder de près, à la lecture de la PQR (presse quotidienne régionale) et en contextualisant un peu le propos sur les conditions économiques, sociales et politiques d’existence, de développement et de radicalisation de ces groupes, les faits démontrent le contraire. J’y reviendrai ultérieurement.

Bref, j’espère que si le documentariste devait travaillé de nouveau sur l’extrême droite, il aurait la bonne idée de mieux se documenter et de solliciter l’avis de consultantEs. Ça éviterait, par exemple, qu’il se fasse instrumenalisé par « Batskin ».

Publicités

A propos André Déchot

Ancien animateur de la commission Europe du réseau antifasciste Ras l'front et ex-membre du groupe de travail « extrêmes droites » de la Ligue des droits de l'Homme (LDH), de son comité central et de son bureau national, j'ai également commis avec mes partenaires Jean-Paul Gautier et Michel Briganti l'ouvrage « La galaxie Dieudonné - Pour en finir avec les impostures » édité aux éditions Syllepse en 2011.
Cet article a été publié dans coup d'gueule. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s