Violences d’extrême droite sur les campus nancéiens

Les ex-nationalistes autonomes font-ils leur retour sous l’étiquette GUD ?

Des violences ont eu lieu à la Faculté de Droit et à la Faculté de Lettres et Sciences Humaines de Nancy.
Une bagarre à l’arme blanche s’est déroulée à proximité de la Fac de Droit vendredi 12 octobre 2012.
L’UNEF a évoqué mardi [16 octobre] l’intrusion « d’activistes du GUD cagoulés et armés sur le campus lettres ».
Des étudiants ont dû se réfugier dans la bibliothèque universitaire.

Ces agressions sont intervenues peu de temps après le dernier coup d’éclat du GUD qui avait recouvert d’autocollants le local de l’UNEF. Le groupuscule d’extrême droite souhaite créer un syndicat étudiant.

L’UNEF a demandé au président de l’université de prendre ses responsabilités en portant plainte contre le GUD et en interdisant l’accès à l’université à ce groupuscule ainsi qu’à l’ensemble de ses activistes.

source

Publicités

A propos André Déchot

Journaliste, ancien animateur de la commission Europe du réseau antifasciste Ras l'front et aujourd'hui, membre du groupe de travail « extrême droite » de la LDH, j'ai également commis avec mes partenaires Jean-Paul Gautier et Michel Briganti l'ouvrage « La galaxie Dieudonné - Pour en finir avec les impostures » édité aux éditions Syllepse en 2011.
Cet article, publié dans en bref, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s