Gilbert Collard, un VRP de plus pour la Fondation Jérôme Lejeune ?

Le député du Gard, Gilbert Collard (Rassemblement bleu marine, dont il est le secrétaire général) s’était déclaré, en juin 2012, : «contre la peine de mort et pour la loi Veil » (voir ici). Dans le même article, ce dernier reconnaissait qu’il n’aurait pu être élu « sans les voix des électeurs et électrices de l’UMP » (mais il ne s’agit pas dans ce billet de traiter des tactiques et stratégies mises en œuvre pour les prochaines municipales…)

Pourtant, dans un communiqué en date du 3 avril 2013, fièrement titré «Non à la marchandisation du corps humain ! », en contradiction avec ses déclarations antérieures, le juriste, adoptant une posture « antilibérale » de circonstance, ne semble pas faire de différence entre l’embryon et le « corps humain » (voir sur le statut de l’embryon cette page du planning familial sur les questions de bioéthique). Cela est tout de même assez problématique lorsque l’on parle, entre autre, du droit à l’IVG.

Gilbert Collard se serait-il mué en fidèle VRP de la Fondation Jérôme Lejeune (pour voir ce que dit le Collectif national pour les droits des femmes sur cette association, cliquer ici)?

Gilbert Collard, donc, se félicite que « les députés de l’opposition (tous groupes confondus) se [soient] pour une fois unis afin de faire barrage » à la « proposition de loi autorisant la recherche sur l’embryon et les cellules souches embryonnaires » et « ont réussi à obtenir l’ajournement de la proposition de loi » examinée à l’Assemblé nationale le jeudi 28 mars 2013.

Il n’est pas anodin de savoir que, le 27 mars 2013, via son responsable réseau, la Fondation Jérôme Lejeune avait envoyé un courriel à sa mailing list : «Embryon – J-1 – Urgence mobilisation en 1 clic ».

Dans ce courriel, on était invité à faire partie des 48000 signataires de la pétition en ligne « non à la recherche sur l’embryon humain ! » mais aussi à faire pression sur les députés pour qu’ils s’opposent à la proposition de loi.

Visiblement, Gilbert Collard fût l’un des nombreux députés à répondre présent à l’appel de la Fondation Jérôme Lejeune.

Publicités

A propos André Déchot

Journaliste, ancien animateur de la commission Europe du réseau antifasciste Ras l'front et aujourd'hui, membre du groupe de travail « extrême droite » de la LDH, j'ai également commis avec mes partenaires Jean-Paul Gautier et Michel Briganti l'ouvrage « La galaxie Dieudonné - Pour en finir avec les impostures » édité aux éditions Syllepse en 2011.
Cet article, publié dans actu, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s