Après Minute, Hervé Mariton était chez Pascale Clark, ce matin.

Hervé Mariton est député UMP de la Drôme. Sa notice wikipedia précise son parcours (instructif, car j’avais oublié sa proximité avec Charles Millon) et ses combats actuels dont celui contre le Mariage pour tous.

Cette semaine, il est interviewé dans l’hebdomadaire « qui n’a pas d’ennemis à droite », Minute, ce qui est parfaitement son droit mais à un sens. Et ce matin, il était sur France Inter dans la rubrique de Pascale Clark (7h52, ici)

Ce « libéral pragmatique » m’a surpris.

Non pas concernant sa « condamnation de toute violence et de toute entrave à la liberté de circuler » où il en profite pour mettre en parallèle le harcèlement dont a été victime Caroline Fourest ce week-end (il prenait la précaution de prendre ses distances avec les instigateurs de l’action contre le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls) et le blocage des trains par les syndicalistes (après tout, il est un fervent défenseur du service minimum dans les transports publics donc défenseur de la limitation du droit de grève pour défendre son emploi, son salaire, ses conditions de travail…). Ce qui était tout de même déjà assez audacieux (on dirait le même parallèle qu’entre le « ni FN, ni Front républicain » – sous-entendu les alliances du PS avec les autres courants de la gauche alternative – développé ces dernières années par l’UMP).
Mais, dans son passage sur la défense de la famille, cellule de base de la société blablabla… lorsqu’il déclare «la majorité à une vision totalement individualiste et matérialiste du monde et nous la combattons» (vers 4’20), j’ai tiqué.

En effet, même si j’ai pas eu le temps – je me préparait pour le taff – de me jeter sur 2-3 ouvrages de référence de ma bibliothèque, je m’suis dit: « mais quel est donc le logiciel de Mariton? »

A mon souvenir, anti-individualisme (qui implique condamnation des droits individuels et universels de toutE individuE [féminisation volontaire de ma part], les droits de l’Homme, quoi!) et anti-matérialisme (qui implique antimarxisme et antilibéralisme – lol) sont des combats propres à l’extrême droite historique. Tout cela semble bien loin d’un quelconque logiciel républicain.

Alors, Mariton mégretisé? Visiblement.

Publicités

A propos André Déchot

Ancien animateur de la commission Europe du réseau antifasciste Ras l'front et ex-membre du groupe de travail « extrêmes droites » de la Ligue des droits de l'Homme (LDH), de son comité central et de son bureau national, j'ai également commis avec mes partenaires Jean-Paul Gautier et Michel Briganti l'ouvrage « La galaxie Dieudonné - Pour en finir avec les impostures » édité aux éditions Syllepse en 2011.
Cet article, publié dans dans la presse, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s