Hier, des organisations de Haute-Garonne « accueillaient » Marine Le Pen

CP unitaireFaussement annoncée, selon nos informations (tout comme Goldnadel d’ailleurs), le 13 avril, en Essonne, au Forum des patriotes organisé par le SIEL (composante du RBM comme le FN) qui devait plancher sur le thème «Vers l’Union des patriotes pour enrayer la crise morale, politique et économique qui ruine la France » – il faudra y revenir -, Marine Le Pen était bien, en revanche, à Balma-Gramont, le 14 avril, pour lancer la campagne des municipales en Haute-Garonne.
Une conférence de presse unitaire fût organisée (voir le site de France télévision, ici, à 4’44 et celui de France 3 Midi-Pyrénées, ici) et un tract fut produit et distribué par les signataires en amont de la venue de la présidente du FN. En voici le texte :

Municipales 2014
Non à l’imposture sociale et à la xénophobie dans nos villes !

Le dimanche 14 avril, Marine Le Pen sera à Balma-Gramont pour lancer la campagne des municipales dans la Haute-Garonne. Les directives qui seront données aux cadres du FN sont connues et le programme sera fixé nationalement : gagner des majorités dans des villes importantes et assurer ainsi le financement du parti, « quadriller » les villes avec des militants et des listes impatients de passer à l’offensive pour imposer leurs idées détestables.

Comme dans d’autres pays d’Europe, l’extrême-droite développe en France un dangereux discours populiste qui combine des thèmes sociaux, en direction des salariés et des couches populaires, avec le registre habituel nourri de racisme, de xénophobie, d’homophobie, de nationalisme et d’autoritarisme. Tout cela dans un climat où se mêlent dans la population, mécontentement social, colère face au quotidien et peur de l’avenir, sur fond de crise économique aggravée.

Un danger pour le monde du travail, les citoyens, les salariés, les chômeurs et les immigrés !
Malgré un discours pseudo-social, qui vise à brouiller les repères, le programme du FN reste ultra libéral en matière économique et sociale. Il n’apporte aucune réponse au chômage, à la précarité, au mal-logement… Au lieu de combattre les causes de la crise économique, les mesures qu’il préconise ne feraient qu’aggraver encore l’austérité pour la population

– Marine Le Pen s’est positionnée contre le mouvement social sur les retraites : « Ensemble, gouvernement et syndicats jettent la France dans le chaos… ». Elle défend une retraite par capitalisation et une diminution « nécessaire » du coût du travail, « obstacle à la compétitivité ». Pour le FN, les 35 heures « ont été une source de désorganisation des entreprises et d’augmentation injustifiée de la masse salariale »,

– Le FN dénonce les organisations syndicales, il est opposé au droit de faire grève.

– Le FN n’entend pas revenir sur les suppressions de postes massives opérées dans la fonction publique, si ce n’est sur les missions ultra sécuritaires et liberticides au service d’un Etat fort (armée, police…).

– Marine Le Pen s’attaque à la démocratie locale et aux services publics de proximité en dénonçant : « la fuite en avant des collectivités territoriales » qui « devront enfin maîtriser leurs effectifs ».

Le programme du FN est construit sur le principe de la “préférence nationale”. Il stigmatise sans cesse les populations d’origine étrangère et de confession musulmane. Marine Le Pen a affirmé vouloir expulser les étrangers des logements sociaux et leur retirer les allocations familiales, y compris aux familles qui travaillent et celles dont les enfants sont nés en France.

LE PSEUDO PROGRAMME SOCIAL DU FN EST UN MENSONGE !

Un danger pour les femmes !
Marine Le Pen trompe les femmes lorsqu’elle dit qu’elle ne remettra pas en cause le droit à l’IVG, alors qu’elle veut en supprimer le remboursement ! Ce qui veut dire que seules les femmes aisées pourraient se permettre d’y avoir recours. Aux autres l’avortement clandestin…  « Je pense que le planning familial est une structure d’incitation à l’avortement. Rien n’est fait dans notre pays pour donner le choix aux femmes de ne pas avorter », a déclaré Marine Le Pen.

De même, contrairement à ce qu’elle prétend, elle renvoie les femmes à leur rôle traditionnel de « femmes aux foyer » en proposant un salaire maternel dès le premier enfant.

Un danger pour les libertés !
Ce parti revendique aujourd’hui une place à part entière dans le jeu démocratique, mais il ne faut pas s’y tromper : il se fiche bien de la démocratie et ne croit qu’à un Etat fort au service d’un ordre totalitaire. Il stigmatise dans ses discours toutes les minorités, étrangers, homos…et ceux qui ne pensent pas comme lui, syndicalistes, militants des droits de l’homme, citoyens indignés…

En Europe, partout où l’extrême droite est arrivée au pouvoir, elle a montré son vrai visage : c’est la fin des libertés individuelles et collectives, la prise de mesures antisociales contre les salariés et des attaques contre les services publics !  Le FN veut « une autre Europe », une Europe des « peuples de civilisation chrétienne » pour laquelle il milite avec le groupe parlementaire européen d’extrême droite.

Dans les municipalités conquises par le FN, les citoyens se sont heureusement mobilisés pour les chasser de la gestion des affaires publiques comme à Vitrolles, Marignane ou Toulon. Le FN y a mis à mal l’accès aux services publics municipaux pour tous au profit de la “préférence nationale” et du clientélisme, il a combattu la diversité culturelle en allant jusqu’à la censure (spectacles interdits, livres retirés des bibliothèques, lieux culturels fermés…).

Le FN n’est pas un parti politique comme un autre. Nous devons nous mobiliser au quotidien, dans nos lieux de travail, d’étude, de vie, afin d’exprimer notre refus des idées qu’il répand et dénoncer l’imposture sociale de son programme.

Ensemble, exprimons haut et fort nos exigences de démocratie, de tolérance, de respect et de progrès !

Les Organisations de Haute-Garonne (Premiers signataires) : La Cimade, LDH, MRAP, RESF, CGT, FSU, Solidaires, SUD Solidaires Etudiant-e-s Mirail, EELV, FdG (CA/GA, FASE, GU, PCF, PCOF, PG), NPA,

Publicités

A propos André Déchot

Ancien animateur de la commission Europe du réseau antifasciste Ras l'front et ex-membre du groupe de travail « extrêmes droites » de la Ligue des droits de l'Homme (LDH), de son comité central et de son bureau national, j'ai également commis avec mes partenaires Jean-Paul Gautier et Michel Briganti l'ouvrage « La galaxie Dieudonné - Pour en finir avec les impostures » édité aux éditions Syllepse en 2011.
Cet article, publié dans actu, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s